a lot of a question marks on a white background

Bien qu’il n’y ait pas de mal à céder à sa curiosité naturelle, une séance d’Hypnose Transpersonnelle® sera plus opérante sur des personnes ayant l’envie profonde de se découvrir ou de développer sa nature spirituelle.


Je ne fais pas de séance d’Hypnose sur des personnes de moins de 16 ans.

De plus, cette technique ne convient pas aux personnes ayant des : 

  • troubles de l’humeur (troubles bipolaires…) ;
  • problèmes de mémoire à court terme (Alzheimer…) ;
  • psychoses (schizophrénie, paranoïa et autres troubles psychotiques).

 
Les psychologues ou les psychiatres sont les professionnels de santé les plus compétents pour aider les personnes ayant ces troubles de santé mentale ou de la personnalité.

Lorsque vous regardez un film, lorsque vous conduisez ou lorsque vous lisez, votre concentration vous emmène naturellement dans un état modifié de conscience. 

Tout le monde est donc hypnotisable. 

Pour travailler, je ne fais qu’induire un état naturel pour votre cerveau. 

Mais alors, pourquoi cela ne fonctionne pas chez certains ? 

Si tout le monde est hypnotisable, certaines séances d’Hypnose Transpersonnelle® ne fonctionnent pas en effet. Cela est dû à une méconnaissance de ce qu’est et de ce que n’est pas l’hypnose. 

L’Hypnose Transpersonnelle® n’est pas une hypnose qui vous mettra en perte de conscience, au contraire, c’est une expansion de conscience (nécessaire à l’obtention des informations recherchées). Vous ne dormirez donc pas, ni n’aurez l’impression d’être dans un état particulier (« comme drogué(e) » par exemple). Vous serez même, encore plus lucide que d’habitude. 

De ce fait, le mental est souvent présent et vous aurez peut-être l’impression de ne pas être hypnotisé(e). 

Ce n’est pas un problème en soi si vous lâchez prise et que vous me transmettez toutes les informations qui vous viennent à l’esprit, sans aucune rétention. 

Je suis une facilitatrice qui sait vous mettre dans un état modifié de conscience, je ne suis pas une magicienne : je ne peux pas mettre votre mental de côté à votre place. C’est à vous de « jouer le jeu » et de ne pas l’écouter quand il interfère durant votre séance. 

Il est important que vous lâchiez-prise durant votre session car son bon déroulement dépend en partie de votre capacité à ne pas douter ou émettre de jugement sur ce que vous verrez, entendrez ou ressentirez. 

Ne bloquez rien. Observez ce qui vous vient et décrivez tout, même si vous avez l’impression que c’est complètement « cliché » ou bizarre. 

Cela finira certainement par faire sens, notamment lors de l’échange avec votre Conscience Supérieure. 

Un autre facteur bloquant est la tendance à associer l’hypnose spirituelle à de la visualisation

Bon nombre d’entre nous accèdent à l’information d’une façon différente. 

Vous pourrez donc ressentir davantage les émotions ou les sensations physiques ou accéder à l’information sous la forme d’intuitions, comme des idées qui vous viendraient spontanément à l’esprit. 

Gardez en tête que la dimension visuelle n’est qu’une modalité de perception parmi d’autres et que ces autres perceptions sont toutes aussi valables. 

L’important est donc que vous laissiez venir à vous les informations, sans mentaliser ni forcer. 

Je ne peux pas vous garantir de résultats mais en revanche, je peux vous assurer que toutes mes compétences seront mises à votre disposition afin que votre séance d’Hypnose Transpersonnelle® se déroule au mieux.

Il n’y a pas à aucune raison d’avoir peur de se faire hypnotiser. L’hypnose n’induit pas quelque chose de paranormal, c’est un état parfaitement naturel pour notre cerveau et c’est cet état que j’utilise pour travailler (cf. question « Suis-je hypnotisable ? »).

La Conscience supérieure, quant à Elle, n’est pas une entité extérieure à vous. C’est la partie la plus évoluée de vous, c’est votre Sagesse intérieure.

Elle ne vous prodiguera que des informations/guérisons qu’Elle juge appropriée pour vous. Vous ne recevrez donc que ce que vous êtes prêt(e) à intégrer.

Cependant, une séance d’Hypnose Transpersonnelle® n’est pas quelque chose d’anodin. Cela peut vous «remuer» profondément car de nombreux apports ont été faits ou au contraire, il y a eu des libérations. Tout cela nécessite d’être intégré dans votre corps biologique, au niveau cellulaire mais également dans vos corps subtils.

Une séance d’hypnose spirituelle génère donc parfois des remontées émotionnelles, des souvenirs, etc. C’est normal.

Si une séance d’Hypnose Transpersonnelle® peut être bouleversante, elle n’est normalement, jamais traumatisante car votre Conscience Supérieure cherchera toujours à vous protéger.

Il est cependant parfois difficile d’intégrer ces nouveaux éléments ou de dépasser ce qui doit l’être. Cela génère des états peu confortables. Si une semaine après votre séance vous ressentiez un véritable mal-être, il est impératif de vous faire accompagner.

Enfin, rappelez-vous que si les conseils donnés par votre Conscience Supérieure sont toujours personnalisés, ajustés à qui vous êtes et à votre chemin de vie, vous conservez votre libre-arbitre.

Tout est juste. Aussi, même si vous n’écoutez pas ces conseils, vous n’irez peut-être pas certes, par le chemin le plus court, mais ce chemin n’en restera pas moins intéressant et source d’apprentissages. Ce qui vous met en joie est toujours le meilleur chemin.

Une séance d’Hypnose Transpersonnelle® dure environ 3 à 4 heures, une séance suffit généralement et elle est composée de plusieurs étapes. Connaître les différentes étapes

La durée d’une séance d’hypnose spirituelle peut surprendre, mais toutes les étapes du processus sont essentielles pour une séance efficiente.

Je ne décide pas de la durée de votre séance. Selon la durée de notre entretien et selon ce qu’aura à dire votre Conscience Supérieure (qui elle-même peut parler plus ou moins lentement), la durée d’une séance à une autre peut être très variable.

Enfin, lorsque nous sommes en transe, nous ne voyons pas le temps passer.

Il n’est donc pas rare qu’une personne soit surprise par l’heure car elle avait l’impression que la séance avait à peine duré une vingtaine de minutes !

Pour mieux vous connaître et mieux comprendre vos problématiques et/ou vos questionnements nous prenons un temps d’échanges avant de commencer l’induction hypnotique.

Pendant que vous serez en transe, les réponses que vous m’avez fournies, m’aident à orienter au mieux les questions que je poserai durant votre transe.

Cet entretien inclut des informations personnelles sur votre enfance, votre vie privée, etc. et il est essentiel que vous ne vous reteniez pas de dire quelque chose parce qu’un proche est dans la pièce.

De même, pendant la séance, il est important que les réponses obtenues notamment par votre Conscience Supérieure ne puissent être filtrées par le fait de la présence d’une autre personne dans la pièce. 

Aucun protocole existant en hypnose régressive ne peut en effet assurer que ces expériences sont bien des témoignages d’autres vies.

Avoir la certitude que ce que voit ou ressent la personne est “réellement” une vie antérieure n’est d’ailleurs pas le but.

Le but est que les personnes repartent avec les réponses à leur questions, avec un éclairage, une compréhension, voire si c’est possible un apaisement…

Toutefois, certaines personnes arrivent à vérifier les faits qu’elles ont évoqués au cours de leur séance.

Pour d’autres, il arrive que des vies symboliques leur soient présentées par leur Conscience Supérieure car c’est ce qui est le plus pertinent pour eux, dans le contexte de leur vie actuelle.

D’autres personnes revoient des vies que nous appelons dans notre jargon des “imprégnations“.

Les imprégnations sont des vies qui ont réellement existées mais que la personne qui les évoque n’a pas elle-même vécu.

Les personnes qui sont imprégnées reçoivent toutes les images, sons, ressenties et émotions de ces vies humaines qui ne sont pas les leurs, comme si elles les avaient elles-mêmes vécu. Aucune différence n’existe plus alors pour elles, c’est comme si elles les avaient réellement vécu.

Si nous ressemblons tous à des êtres humains avec deux bras et deux jambes, nos énergies, surtout en ce moment avec l’élévation des vibrations de la Terre, sont toutes différentes. Afin d’aider la Terre et l’humanité, certains d’entre nous viennent sur Terre pour la 1ère fois. Ils étaient auparavant incarnés sur d’autres planètes (voir sous d’autres formes physiques que celle humanoïde) ou d’autres dimensions (plus élevées).

Il y a donc souvent des imprégnations quand les personnes viennent “d’ailleurs” car s’intégrer sur Terre sans aucune base de référence serait trop difficile pour elles.

Le livre de Dolores Cannon, “Les 3 vagues de Volontaires et la nouvelle Terre” parle très bien de ce phénomène que nous rencontrons parfois en séance.

Comme dans la psychologie de la phénoménologie, il est important de comprendre que la description des vécus tels qu’ils peuvent apparaître à la conscience de celui qui en fait l’expérience est plus importante que sa réalité objective.

C’est donc parfois une réalité subjective certes, mais une réalité subjective impactante pour ces personnes. Lorsque cette réalité surgit en séance, elle prend tout son sens dans le quotidien de ces personnes.

Source : « Réalité objective vs. Réalité subjective », de Séverine Barbier

La transe (qui permet une hypnose spirituelle) est bien peu comprise.

L’une des grandes questions souvent posées est : “L’hypnose peut-elle ne pas fonctionner ?“.

La réponse est oui… mais pas pour les raisons qui sont souvent imaginées !

Quand l’hypnose “ne fonctionne pas”, c’est que la personne ne se détend pas et/ou ne lâche pas prise, c’est aussi simple que cela.

Généralement, une seule séance d’hypnose spirituelle est suffisante. De ce fait, vous n’avez, pour la plupart, jamais expérimenté le processus dans lequel vous vous engagez, ni n’avez rencontré le praticien qui va vous accompagner.

Pour vous détendre, vous devez, a minima, être sûr que vous pouvez faire confiance en votre praticien et c’est pourquoi le choix d’un praticien est essentiel… et très personnel. Vous devez ressentir un “feeling” envers lui et envers sa façon de pratiquer.

Le praticien est un facilitateur : il va tout faire pour vous mettre en transe et vous détendre mais l’“art” consiste surtout à être dans une écoute active pour ensuite, lorsque vous serez en transe, pouvoir vous poser les bonnes questions.

Il faut que vous compreniez que celui qui « travaille », c’est vous et pour cela, vous devez « jouer le jeu ».

« Jouer le jeu », c’est lâcher prise.

Les attentes bloquent le processus.

Les choses ne se passent jamais telles que nous les imaginons, surtout quand nous n’avons jamais expérimenté une technique.
Si vous avez des attentes, vous allez penser que cela ne fonctionne pas car cela n’aurait pas dû être ainsi ou au contraire, que cela aurait dû se passer comme cela, etc.

La réalité est toujours différente de nos attentes et cela crée de la frustration, et le blocage qui s’en suit.
Poser une intention, demandez à votre Conscience Supérieure et à vos Guides spirituels que cela se passe de la manière la plus juste et la plus évoluée pour vous… et ayez Foi !

Afin que vous ne vous fassiez pas de fausses idées sur ce qu’est une séance d’Hypnose Transpersonnelle®, je vais tenter de vous expliquer ce que c’est et ce que ce n’est pas, bien que vous ne pourrez pas saisir totalement tant que vous ne l’aurez pas vécu. Ne vous inquiétez pas, je commence toutes mes séances en vous réexpliquant bien tout cela… 

L’hypnose fonctionne chez tout le monde !

C’est un état naturel dans lequel nous allons tous deux fois par jour naturellement : le soir entre l’éveil et le sommeil et le matin entre le sommeil et l’éveil. C’est cet entre deux-là que nous recherchons.
Chaque fois que vous conduisez, regardez la télé, lisez, vous êtes en état de transe. Ne vous est-il jamais arrivé d’avoir conduit jusqu’à chez vous sans vous souvenir du chemin ni du « comment » vous êtes arrivé jusque-là ? C’est typique de l’état de transe.

Le mot “transe” est un bien grand mot pour un état parfaitement naturel dans lequel nous allons tous, très fréquemment, au cours d’une journée.

Aussi, comprenez bien que l’hypnose spirituelle n’est pas une hypnose qui vous fera perdre conscience, au contraire ! C’est une expansion de conscience (nécessaire à l’obtention des informations recherchées). Vous ne dormirez donc pas ni n’aurez l’impression d’être dans un état particulier («comme drogué» par exemple). Vous serez même encore plus lucide que d’habitude.

De ce fait, le mental est souvent présent et vous aurez peut-être l’impression de ne pas être hypnotisé. Ce n’est pas un problème en soi si vous lâchez prise et que vous acceptez, surtout lors de la seconde partie, durant l’échange avec la Conscience Supérieure, qu’Elle parle à travers vous, alors que vous aurez peut-être l’impression que c’est vous qui parlez ou que vous connaissez déjà les réponses.

Oui, c’est bien vous qui parlez ! La Conscience supérieure est en vous et autour de vous, c’est même la partie la plus sage de votre Être ! Elle vous guide depuis toujours et vous pourrez donc avoir l’impression de “déjà connaître” les réponses qui vous serons transmises (ce que votre mental va essayer de mettre à son profit : “Tu vois ! C’est moi qui parle!”).

En expansion de conscience votre mental est toujours là, bien présent et prêt à émettre objection sur objection mais l’avantage d’être sous hypnose c’est que vous arriverez tout de même à le repérer plus facilement. A vous ensuite de le mettre de côté ! Car le praticien n’est pas un magicien et nous n’avons malheureusement pas de commutateur on/off du mental.

Gardez en tête que le mental ne sait faire que trois choses : analyser, comparer/critiquer et classifier. C’est tout ! Il ne sait pas inventer ni imaginer. Tous les artistes vous le diront : l’imagination, c’est l’inspiration de la Conscience supérieure.

Nous en avons besoin au quotidien. Il est par exemple très pratique pour faire notre comptabilité, mais si durant votre séance d’Hypnose Transpersonnelle®, il commence à vous dire “tu inventes”, “c’est ton imagination”, “tu l’as vu dans un film”, “tu l’as lu dans un livre”, “C’est tellement cliché”, etc., repoussez-le gentiment. Repoussez-le comme vous le feriez pour un enfant à qui vous diriez “Tu auras tout le temps pour analyser et critiquer cette séance, mais après ! Là, maintenant, tu me laisses faire cette séance tranquillement”. Repoussez-le gentiment et fermement mais surtout…ne vous accrochez pas à ce qu’il vous objecte.

Quant à cette sensation de “déjà connaître les réponses”, elle est normale.

Votre Conscience supérieure est la “petite voix” qui vous guide quotidiennement pour que vous preniez le chemin le plus juste pour vous. Vous avez donc en vous la plupart des réponses que vous vous posez.

L’hypnose spirituelle vous permettra cependant de verbaliser (puis de réentendre grâce à l’audio) certaines informations qui n’étaient jusque-là que des pensées, parfois embryonnaires, et souvent confuses.

Une autre erreur consiste à associer la technique de l’Hypnose Transpersonnelle® à de la visualisation.

En vérité, bon nombre d’entre nous accèdent à l’information d’une façon totalement différente.
Vous pourrez donc ressentir davantage les émotions ou les sensations physiques. Certaines personnes, entendent même “qu’on leur dit que…”, comme le font les clairaudients, quand d’autres accèdent à l’information grâce à leur intuition.
Ayez en tête que la dimension visuelle n’est qu’une modalité de perceptions parmi d’autres et que celles que vous pourrez expérimenter sont toutes aussi valables.

Après avoir bien compris ce qu’était et ce que n’était pas l’hypnose spirituelle, vous l’aurez bien compris, l’important est que vous laissiez venir à vous les informations, sans mentaliser ni forcer.

Vous devez retransmettre ces information “en brut” à votre praticien, sans chercher à les analyser, ce qui au mieux ralentit le processus de la séance et au pire, le bloque totalement.

Source : « Perceptions pendant une séance d’hypnose spirituelle », Séverine Barbie

Bon nombre de personnes pensent se souvenir parfaitement de leur séance mais en réalité ne s’en rappellent que partiellement, un peu comme un rêve qui s’évapore dès le réveil. Il est donc fort probable que vous découvriez des informations dont vous ne vous souveniez pas ou d’une phrase que vous avez dite et qui pourrait faire sens pour vous.

C’est pourquoi il est important de réécouter tranquillement, chez vous, l’enregistrement qui vous sera envoyé. 

Même après plusieurs écoutes, il est encore possible de découvrir de nouvelles informations. 

De plus, lorsque vous écoutez l’enregistrement, vous réactivez l’énergie émise durant cette séance et cela continue de travailler sur vous. 

Plus vous écoutez votre séance, plus vous l’intégrez dans votre corps biologique mais également dans vos corps subtils

C’est pourquoi je conseille toujours d’écouter au moins la partie “Conscience supérieure” une fois par jour pendant les sept jours suivants la séance.

La séance seule ne suffit pas et écouter votre séance fait partie intégrante du processus. 

Enfin, considérez votre séance comme une ressource : passé le délai des sept jours, vous pouvez donc l’écouter dès que vous en ressentez le besoin.